Les modules de formation

Module I – Mouvements de base ou katas

Le premier apprentissage de la formation professionnelle consiste à intégrer les mouvements de base (ou katas) nécessaires pour se déplacer et intervenir sur une personne au sol. Il s’agit en effet, dans un premier temps, de conserver équilibre et endurance dans des postures basses.
Ce module permet donc à l’étudiant d’apprivoiser les positions corporelles qui seront utiles à la pratique manuelle qu’est le shiatsu.

La disponibilité du corps qui résulte de cet apprentissage optimise la capacité à « toucher l’énergie  », de la même façon que l’on pose une aiguille en acupuncture.
Elle favorise également la réalisation des mobilisations articulaires simples et douces pratiquées lors d’une séance. Celles-ci permettent à l’énergie de venir « nourrir » les différents tissus qui forment l’articulation et d’activer les différentes circulations de fluides et de sang.

 

Module II – Étude des méridiens

Le second apprentissage concerne le système des « méridiens », système énergétique et organique de vie.

Les meridiens

En effet, on considère ici que les flux d’énergie (ki en japonais) qui circulent dans le corps proviennent de fonctions énergétiques plus ou moins intimement reliées aux organes. Ces flux suivent des trajets représentés par douze lignes, ou méridiens.

Un tel apprentissage de la lecture tactile rend compte de la capacité de la main à comprendre ces différents flux d’énergie, à « lire » l’état des méridiens.

À une pratique intensive s’ajoute la découverte théorique des éléments fondamentaux de la physiologie énergétique issus des textes de la médecine orientale.
Ce niveau, très riche, demande de nombreuses heures de travail personnel.

 

Module III – Bilan énergétique ou shin dan

Cette troisième partie de la formation professionnelle au Iokaï Shiatsu aborde l’étude des déséquilibres organiques et énergétiques

Les shin dan sont huit principes ou « ramifications » (si l’on traduit littéralement le terme japonais) qui permettent de mettre en évidence une possible résolution des déséquilibres énergétiques constatés.
Ils favorisent ainsi l’application d’une séance cohérente et individualisée de Iokaï Shiatsu. C’est donc à ce niveau que la pratique des katas et de la lecture des méridiens trouvent leur cohérence.

 

Module IV – Applications pratiques et professionnalisation en shiatsu

La quatrième partie de la formation rassemble toutes les capacités acquises pendant les premières années d’apprentissage.
Cette année de professionnalisation est donc particulièrement exigeante en termes de travail personnel.

Elle permet d’intégrer un dernier séminaire qui évalue les possibilités et les connaissances de chacun des étudiants. Ce seminaire prépare à l’examen théorique et à l’examen pratique validant la certification Iokaï.

 

Les modules d’anatomie et de physiologie

Ces modules sont requis pour l’obtention du titre de spécialiste en shiatsu.
Ils permettent l’acquisition de connaissances de base en anatomie et en physiologie. On y apprend aussi le vocabulaire médical.

Apprentissage en anatomie palpatoire

Organisation générale du corps humain

Le système locomoteur : l’axe cranio-vertébral, la cage thoracique, la ceinture scapulaire, la ceinture pelvienne, les membres supérieurs, les membres inférieurs, les structures musculaires et articulaires et leurs mouvements

Physiologie

Benoit Benzina - Cours de physiologie au Dojo Onkodo

L’appareil respiratoire
Les systèmes circulatoire et lymphatique

Le système digestif
Le système immunitaire

L’appareil urinaire
L’appareil génital et la reproduction

Le système nerveux
Le système endocrinien

Les mécanismes physiologiques spécifiques du sommeil, du stress, de l’effort et de la douleur
Le système sensoriel